Les territoires de GIZC : rénover la vision intégrée de la mer et du littoral

HS18_couverture[VertigO] vient de faire paraitre son Hors-série 18 : Les territoires de GIZC : rénover la vision intégrée de la mer et du littoral. Ce Hors-série poursuit ce qui pourrait être un axe pour la revue, car ce dossier est le 5e que [VertigO] publie sur la question, pour un total 74 articles scientifiques.  Porteur de la volonté d’interdisciplinarité promue par la revue, la gestion intégrée des ressources, donc de la gouvernance de celle-ci, est à un croisement de disciplines

Les 12 articles composant le dossier Les territoires de GIZC : rénover la vision intégrée de la mer et du littoral, s’inscrit dans un cadre à la fois global et très localisé quant à la mise en œuvre de cette méthode de gouvernance qu’est la GIZC.  Pour Bernard Drobenko, éditeur scientifique de ce Hors-série, «La territorialisation de cette dernière impose de valoriser les richesses littorales et marines, tout en conciliant la protection de l’environnement marin et l’exploitation de ses ressources minérales et halieutiques. Les questions maritimes et littorales ne peuvent plus être abordées de manière aussi sectorielle que dans le passé. L’environnement marin, les énergies marines, la prévention des risques maritimes, la pêche maritime, l’aquaculture, la construction navale, les ports, la sécurité maritime, la protection sociale des marins, la plaisance, le tourisme littoral sont tous des défis maritimes et littoraux.»

Si la mer et le littoral doivent être envisagés comme un territoire continu, les travaux présentés dans le cadre de ce Hors-série de [VertigO] visent à identifier à la fois le périmètre et les enjeux de cette nouvelle façon de l’envisager. Il s’agit de rénover la vision intégrée de la mer et du littoral. Dans une approche à la fois internationale, régionale et européenne, mais aussi nationale et locale, les travaux développés visent à renforcer les connaissances en la matière et à susciter le partage des savoirs entre les disciplines interpellées par la GIZC. Les connaissances ainsi échangées contribuent à renforcer les possibilités de recherches et la coopération opérationnelle entre les acteurs étatiques, les collectivités territoriales, et leurs divers établissements publics, ainsi qu’avec les acteurs socio-économiques.

Bonne lecture !

Autres dossiers sur la gestion intégrée des zones côtières publiés par [VertigO]


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *