Gouverner le climat : schismes avec le réel et autres névroses

Dans le cadre d’un article publié dans la section Débats et perspectives de [VertigO] , Jean Foyer de l’Institut des Sciences de la Communication fait une analyse de l’ouvrage de Stefan Aykut et Amy Dahan sorti en 2014. Selon lui cette ouvrage est en passe de s’imposer comme la référence en sciences sociales sur la gouvernance du climat depuis le milieu des années 80. En quelques 750 pages, il revient de manière extrêmement documenté sur les piliers du régime climatique (le rôle de la science, la « grammaire du marché », les institutions onusiennes,…) et les grands équilibres géopolitiques qui contribuent à le façonner. Dans l’introduction, mais également de manière plus détaillée dans le chapitre 8, les auteurs développent l’idée d’un « schisme » entre la gouvernance du climat et la réalité, ce qui constitue clairement la thèse centrale de l’ouvrage.

Dans le cadre de ce texte Jean Foyer revient en détail sur cette thèse du « schisme avec le réel »qu’il discute autour de trois points clés : celui des liens entre gouvernance et gouvernabilité, celui de la rationalité dans et entre la science et la politique et celui des conflits de temporalités. Nous donnons enfin quelques nouvelles du schisme après la COP 21.

Pour lire le texte : Schismes avec le réel et autres névroses : discussion de l’ouvrage « Gouverner le climat ?» de Stefan Aykut et Amy Dahan

Nous vous invitons à partager vos réflexions et vos expériences sur les propos de l’auteur. Faites connaître vos réactions dans la section commentaires ci-dessous !


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *