À la recherche de nouveaux thèmes pour nos dossiers : un nouveau cycle éditorial de 2 ans

Chers lecteurs, chères lectrices,

Depuis maintenant 9 ans, nous éditons avec succès des articles scientifiques de qualité en sciences de l’environnement. Nos prochains dossiers Les littoraux et la gestion intégrée des zones côtières, La nature des sciences de l’environnement : quels enjeux théoriques, pour quelles pratiques, Le désert et la désertification : impacts, adaptation et politiques et L’Asie et le développement durable : dynamismes et enjeux s’annoncent des plus intéressants. En outre, depuis quelques années nous éditons conjointement avec des partenaires des numéros hors série. Nous avons actuellement 4 projets de hors série en cours, dont Les frontières de la question foncière : conservation de la nature et gestion des ressources forestières, Environnement et engagement citoyen et Technosciences du vivant et société. Pour 2008-2009, le comité de rédaction doit choisir les thèmes pour 6 nouveaux dossiers (Vol9 et Vol10). Ci-dessous, vous trouverez des thèmes suggérés par les membres du comité de rédaction lors de sa dernière réunion.

Thèmes suggérés par le comité de rédaction de la revue :

  1. Le design de l’environnement et l’aménagement urbain;
  2. Gouvernance nationale et internationale en environnement;
  3. Les milieux insulaires;
  4. Les milieux polaires;
  5. Le vivant morcelé et désincarné;
  6. marché et technosciences;
  7. Agroécologie et cycle écoalimentaire;
  8. Changements climatiques : impact économique / impact sur l’économie;
  9. Changements climatiques : adaptation;
  10. Écologie industrielle;
  11. Croissance et développement;
  12. Psychologie de l’environnement;
  13. Communication de l’environnement;
  14. Gestion des matières résiduelles;
  15. Catastrophes environnementales : gestion du risque

Nous devrons aussi penser à notre 10e anniversaire qui se fêtera à la fin de ce cycle de 6 dossiers.

En tant que chercheurs en sciences de l’environnement, est-ce que vous avez d’autres idées ou des préférences? Faites-nous le savoir en laissant un message à ce billet.

Eric Duchemin

Directeur scientifique et formation du Laboratoire sur l'agriculture urbaine (AULAB)

More Posts - Website


Eric Duchemin

Directeur scientifique et formation du Laboratoire sur l'agriculture urbaine (AULAB)

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. temps dit :

    Je pense que le problème de l’environnement est directement lié à notre perception du monde.
    A notre perception du monde puisque l’environnement est lié à l’humain, en exemple le littoral que je fréquente depuis des années, un bras de sable entre La grande motte et Carnon, vient de voir débarquer cette année une flopée de barrières s’appropriant les plages en les rendant privés ! Imaginez ces quelques kilomètres de libertés qui disparaissent ont un impact sur le sentiment et l’humeur qui dépasse certainement le profit que peut en tirer quelques larbins.
    Ce que j’entends en ces termes, c’est que l’urbanisme est dans le non-dit, dans le vécu et son entretient. C’est une qualité dans les relations humaines qui va induire la hauteur des haies, et le nombre de baies vitrées ou les univers carcéraux avec barreaux aux fenêtres.
    Je propose comme sujet, la relation de l’urbanisme avec l’évolution de la pensée humaine vers le bonheur, entre autre comparer l’esprit gascon qui vit la porte ouverte et refuse le concept cartésien construit sur un monde pyramidal de rapport de force, et le monde construit derrière des barreaux qui s’enferme plus lui même qu’il n’empêche les autres d’entrer.

  2. ehrick dit :

    Bonjour,

    Je crois qu’il serait opportun de discuter ouvertement à travers un numéro consacré à l’éthique de l’environnement.

    C’est un champ de la philosophie qui semble se construire depuis déjà quelques années et qui semble évoluer très rapidement depuis le début des années 90.

    Il est toujours très éclairant de regarder un sujet sous l’oeil de la philosophie. Il y a souvent des éléments de réponse qui nous apparaissent à la lecture de ces articles. Ou même, de nouveaux points de vue viennent modifier notre façons d’entrevoir certaines problématiques que nous avions crues bien connaitre.

    L’éthique de l’environnement est un grand sujet et Vertigo semble détenir un public réceptif à ce type de questionnement.

    Merci,

    Ehrick

  3. Claire Charron dit :

    Bonjour,

    Puisque le sujet est toujours ouvert, j’aimerais proposé les deux thèmes suivants:

    Thème 1
    Pistes et éléments de solution pour amorcer un changement systémique à nos économies de marché dans le but précis d’intégrer à ces dernières l’élément vital qu’est l’écologie. Ou encore, pour faire plus court et en dépit du cliché qui n’a hélas guère plus de résonance dans nos esprits: Comment réellement intégrer le développement durable à nos économies?

    Ce vaste thème exige des contributions et des échanges provenant de multiples disciplines. La communauté scientifique mondiale dispose aujourd’hui d’un corpus de connaissances amplement suffisant pour proposer des solutions durables à nos problèmes environnementaux actuels; le problème, c’est que les diverses disciplines restent trop souvent cantonnées dans leur domaine. Il est grand temps de sortir des spécialisations respectives et d’aborder nos problèmes planétaires armés d’une vision multidisciplinaire. Pour proposer enfin des solutions qui portent et qui durent.

    D’où l’idée de mon 2e thème proposé:

    L’importance de la multidisciplinarité dans la prise de décision.

    Salutations cordiales,

    C. Charron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.