Proposition d’une trame de recherche pour appréhender la capacité d’adaptation au changement climatique

blogue1_top.jpgIl est une idée reçue selon laquelle les communautés des pays en développement ont fatalement de faibles capacités d’adaptation au changement climatique. Prenant le contre-pied de cette affirmation, parce qu’elle n’est pas toujours vraie et parce que la considérer comme telle induit des biais dans le processus d’identification de stratégies d’adaptation, ce texte défend l’idée que les connaissances actuelles sur ce qui fonde la capacité d’adaptation d’un territoire donné sont encore insuffisantes. Il existe ainsi un manque de maturité sur cette question qui est à relier à un défaut de structuration en termes de recherche scientifique. C’est pourquoi nous proposons ici quatre grandes pistes de recherche pour améliorer l’approche scientifique de la capacité d’adaptation. Ces pistes sont ensuite replacées dans un cadre théorique plus large reposant sur l’identification de trois dimensions d’adaptation et sur la mise en perspective de trajectoires d’adaptation.

Pour lire l’ensemble du texte avant de réagir, cliquez ici >>

Nous vous invitons à commenter le texte d’Alexandre Magnan ci-dessous.


Eric Duchemin

Directeur scientifique et formation du Laboratoire sur l'agriculture urbaine (AULAB)

More Posts - Website

Eric Duchemin

Directeur scientifique et formation du Laboratoire sur l'agriculture urbaine (AULAB)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.