L’accès libre de la science : entretien avec Jean-Claude Guédon

Jean-Claude Guédon, professeur à l’Université de Montréal et défenseur de longue date du mouvement pour l’accès libre aux publications scientifiques, retrace l’histoire et les enjeux de cette dynamique.  Entretient en trois épisodes sur le libre accès.

Comme vous le savez, [VertigO] défend l’accès libre de la science depuis sa création. Elle est signataire du Budapest Open Access Initiative.

Jean-Claude Guédon a obtenu son doctorat en histoire des sciences de l’Université du Wisconsin-Madison en 1974 avec une thèse sur la chimie dans l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. Ses principaux champs d’intérêt sont les rapports entre texte et technologie, la cyberculture, la publication électronique et les bibliothèques numériques, les conséquences culturelles, légales, linguistiques et sociales de l’Internet ainsi que les questions d’archives ouvertes et les logiciels à code source ouvert. Les problématiques de l’intelligence distribuée et de l’individualité « phonémique » retiennent également son attention. Auteur de La planète cyber. L’Internet et le cyberespace, collection « Découvertes » chez Gallimard (Paris, 1996), livre largement diffusé et dont une deuxième édition est parue en 2000 sous le titre Internet. Le monde en réseau, il a été en 1996 l’un des lauréats du Prix international Charles-Hélou pour la francophonie, grâce à son essai Penser la différence différemment : la francophonie et les réseaux. En 1998, il a été élu «Conférencier Leiter» par la National Library of Medicine et la Medical Library Association, et en 2002, il a été nommé «Fleck Fellow» au Banff Center for the Arts (Alberta). Membre du Comité directeur du Canadian National Site Licence Project (récemment incorporé sous le nom de Réseau canadien pour la documentation de recherche ou Canadian Rearch Knowledge Network) de 1999 à 2004, il a présidé le Comité conseil du même organisme. Il a également été co-président de Consortium pour les ordinateurs dans les sciences humaines (COCH-COSH, devenu depuis SDH-SEMI), membre du Comité d’éthique en science et technologie instauré par le Gouvernement du Québec sous l’égide du Conseil de la Sciences et de la Technologie, président-fondateur de ISOC-Québec (Internet Society) et l’un des signataires initiaux de Budapest Open Access Initiative (BOAI), mouvement soutenu par la Fondation Open Society Institute pour ouvrir l’accès aux revues savantes. De 2002 à 2006, il a été membre du Sous-conseil (Information) de l’Open Society Institute et il est encore membre du Comité directeur de eIFL.net (Electronic Information for Libraries).

Eric Duchemin

Directeur scientifique et formation du Laboratoire sur l'agriculture urbaine (AULAB)

More Posts - Website


Eric Duchemin

Directeur scientifique et formation du Laboratoire sur l'agriculture urbaine (AULAB)

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Excellent entretien qui, en quelques minutes, résumé les points importants du libre accès. Merci beaucoup pour ce signalement !

  1. 15 septembre 2016

    […] dites ! [en ligne]. 9 août 2010. [Consulté le 18 mars 2016]. Disponible à l’adresse : http://vertigo.hypotheses.org/882 EISEN, Michael, 2015. The Mission Bay Manifesto on Science Publishing. In : it is NOT junk : a […]

  2. 19 septembre 2016

    […] dites ! [en ligne]. 9 août 2010. [Consulté le 18 mars 2016]. Disponible à l’adresse : http://vertigo.hypotheses.org/882. EISEN, Michael, 2015. The Mission Bay Manifesto on Science Publishing. In : it is NOT junk : a […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.