Réflexion sur l’utilisation de groupes de discussion comme outil de documentation du savoir écologique traditionnel

Nous vous invitons à réagir au dernier article publié dans la section Débats et Perpectives.

Résumé : La documentation du savoir traditionnel constitue souvent un passage obligé dans tout processus visant sa prise en compte et son intégration dans un cadre de recherche. La réalisation de groupes de discussion représente l’une des méthodes d’entrevue semi-dirigée les plus utilisées pour accomplir cette tâche. Plusieurs aspects de cette procédure sont discutés dans la littérature, mais peu d’auteurs ont abordé les défis supplémentaires d’une telle entreprise au sein d’une culture différente, par exemple chez les peuples autochtones. Cet article propose d’examiner ces défis à travers les différentes étapes de la documentation du savoir écologique traditionnel (SET) à la lumière de l’expérience acquise lors de la réalisation de quatre groupes de discussion au sein de deux communautés atikamekw du Québec (Canada). Il semble nécessaire de porter une attention particulière au contexte culturel afin d’adapter les méthodes utilisées tout au long du processus de documentation du savoir traditionnel, notamment à l’étape de l’analyse.

Pour lire l’ensemble du texte avant de réagir, cliquez ici >>

Nous vous invitons à commenter le texte de Nancy Tanguay ci-dessous.


Eric Duchemin

Directeur scientifique et formation du Laboratoire sur l'agriculture urbaine (AULAB)

More Posts - Website

Eric Duchemin

Directeur scientifique et formation du Laboratoire sur l'agriculture urbaine (AULAB)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.